Blog
Article

Graffitis et Street Art à Paris

4 minutes de lecture
article publié le 17/05/2022

Le street art, cet art urbain longtemps marginalisé, est aujourd’hui une forme d’art à part entière avec de nombreux artistes qui dégainent leurs graffitis, pochoirs, peintures et même vidéos et 3D, pour notre plus grand bonheur. On vous embarque pour un petit tour d’horizon sur l’histoire du street art, les œuvres qui habillent Paris, sans oublier quelques infos croustillantes à emporter au passage. C’est parti ?

Le street art, un peu d’histoire…

Peindre et écrire sur les murs, ça ne date pas d’hier ! Eh oui, les hommes préhistoriques s’exprimaient et racontaient déjà des histoires en dessinant sur les murs de leur grotte, n’est-ce pas ? Bon ça c’était il y a bien longtemps… Pour revenir à une période un peu plus récente, sachez qu’on aperçoit au 20e siècle au Mexique, de nombreuses peintures murales. Ensuite, l’art de rue et ses formes diverses comme le tag, le pochoir, le graffiti etc… seraient plus précisément nés dans les années 1960, à Philadelphie aux Etats-Unis. C’est Cornbread, légende dans l’univers du street art qui, avec son acolyte Cool Earl, lance le mouvement du “Graffiti writing”. Pour la petite histoire, Cornbread, qui est un garçon très timide, décide de déclarer sa flamme à l’une de ses camarades en écrivant “Cornbread Loves Cynthia » un peu partout sur les murs de son quartier. Plutôt romantique, non ? Le jeune homme inspire de nombreux autres ados qui l’imitent. Du simple tag, qui s’apparente à une signature, on passe alors à de véritables créations artistiques. La tendance débarque ensuite à New-York, mais est vite perçue comme illégale et les sanctions tombent. À l’image du hip-hop, l’univers du street art crée alors ses propres règles et devient un véritable moyen pour créer, transmettre des messages, interpeller, se révolter, s’exprimer. Une nouvelle forme d’art qui va se développer jusqu’à conquérir les plus grandes villes à travers le monde, et notamment Paris dans les années 1980.

Bien que le street art était à ses débuts jugé subversif, voire illégal, aujourd’hui, certains artistes ont des accords avec les mairies pour sublimer les villes avec leurs créations, oui oui ! Le mieux c’est d’aller voir par vous même en vous plongeant dans l’univers de l’art urbain grâce à cette super balade audio sur le Street Art.
Bref, vous l’aurez compris, cet art de rue est désormais ancré dans notre quotidien, autour de nous, dans nos rues, sur nos murs, trottoirs, ponts, façades…, sans oublier, qu’il est aujourd’hui, une forme d’art à part entière puisqu’on le retrouve enfin dans les galeries, musées et autres lieux liés à l’art, le temps d’une expo. Et ça va plus loin, l’art urbain devient un véritable support de communication pour certaines marques qui collaborent avec les artistes les plus renommés, tels que Banksy, Keith Haring, JR…, on parle alors d’artketing (art et marketing).

Paris, ville incontournable pour admirer des œuvres street art…

La capitale se pare aussi de ses œuvres urbaines, plusieurs quartiers arborent de subliment fresques, notamment la Butte aux Cailles, située dans le 13e arrondissement. Un spot bucolique, ambiance petit village, avec ses ruelles et ses petites places charmantes. C’est même LE spot à visiter si vous êtes friand(e) de street art. Pour les admirer et comprendre leur histoire, cliquez illico sur cette balade sur le thème du Street Art. Vous découvrirez par exemple, l’œuvre de l’artiste espagnol, Pejac qui s’est inspiré d’un tableau de Manet, ou encore celle d’Obey réalisée en hommage aux victimes des attentats de 2015, une création qui trône désormais dans le bureau d’Emmanuel Macron. Vous ne raterez pas une miette des plus belles créations inspirantes réalisées dans ce coin et ses alentours, avec des œuvres immenses qui vont vous en mettre plein la vue. Bref, ce véritable musée à ciel ouvert vaut vraiment le détour ! Et ce n’est pas tout : en bonus, vous pouvez opter pour un petit verre à emporter chez ……., à siroter tranquillement en faisant votre promenade ! Sympa, non ?

Street art, quelques infos croustillantes à emporter…

Pour faire vibrer votre balade, voici quelques infos à dégainer pendant votre vadrouille à Paname ou à une soirée entre potes :

Vous avez déjà aperçu ces petits crabes extraterrestres réalisés en mosaïque par l’artiste Invader ? Il y en a 3870 dans le monde répartis dans 79 villes, dont Miami, Bangkok, Sao Paulo et bien sûr Paris, qui a accueilli la toute première œuvre de l’artiste. 

Certains artistes utilisent de l’encre invisible, en guise de peinture… Son plus ? Elle apparaît à la lumière ultra-violet ou dans l’obscurité…

Keith Haring, artiste célèbre dans l’univers pop art et street art a peint en 1986, un message de paix sur une partie du mur de Berlin. Il a ainsi marqué de sa patte, une centaine de mètres du mur, près de Checkpoint Charlie, un poste frontière entre Berlin-Est et Berlin-Ouest.

Vous connaissez l’œuvre “Coexist” ? Un message de paix lié au conflit israélo-palestinien réalisé en 2001 à Jérusalem par Piotr Mlodozeniec, ce dernier n’a pas déposé de droits sur son oeuvre afin que d’autres artistes se la réapproprient et continuent à diffuser ce message de paix.


Voilà un petit aperçu sur l’univers du street art. Pour être incollable sur cet art urbain et en prendre plein les mirettes, dégainez votre appli Rewind et suivez le guide de notre balade Le street art de Paris. N’oubliez pas de prendre des photos !


Nos derniers articles

Inscrivez-vous à notre newsletter